Autrement dit : rembourse-t-elle sa « dette énergétique » ?

En Belgique, dans les cas les plus défavorables (par exemple dans le cas d’une machine construite dans un pays lointain), les éoliennes remboursent leur dette énergétique en moins d’un an.

Le cycle de vie et le bilan énergétique des différents modèles d’éoliennes ont été rigoureusement analysés : construction, assemblage, transport vers le site éolien, recyclage des déchets en fin de vie,…

Ce coût énergétique a ensuite été mis en comparaison avec la production d’énergie de l’éolienne.

En Belgique, dans les cas les plus défavorables (par exemple dans le cas d’une machine construite dans un pays lointain), les éoliennes remboursent leur dette énergétique en moins d’un an.

Sur sa durée de vie, une éolienne rembourse 19 fois sa dette énergétique

Au-delà de cette période, l’éolienne produit une énergie 100% propre durant toute sa vie (20 ans en moyenne). On peut donc considéré qu’elle aura remboursé sa dette énergétique en moyenne 19 fois.

Seules les productions d’énergies renouvelables peuvent assurer un tel bénéfice environnemental !


Pour aller plus loin :

  • Kubiszewski, I., Cleveland, C., Endres, P.K. : “Energy return on investment (EROI) for wind energy” In Encyclopedia of Earth.Eds. Cutler J. Cleveland (Washington, D.C. (US) : Environmental Information Coalition, National Council for Science and theEnvironment), 2011.
  • Ademe, « Analyse du cycle de vie de la production d’électricité d’origine éolienne en France », 2016.